Vos inspirations - critères de succès

Pour partager des succès story d'entreprises, pour discuter de la création d'entreprise, partager les connaissances et conseils dans le domaine de l'entrepreunariat,..

Modérateurs : Mymi, Sika

Répondre
Mary
Cadre
Cadre
Messages : 17440
Enregistré le : lun. 14 nov. 2011 11:50

Vos inspirations - critères de succès

Message par Mary »

Pour partager sur les entrepreneurs qui peuvent inspirer

Et plus globalement sur les recettes / critères qui vous inspirent

Mary
Cadre
Cadre
Messages : 17440
Enregistré le : lun. 14 nov. 2011 11:50

Re: Vos inspirations - critères de succès

Message par Mary »

Sula a écrit : Elle est peut-être pertinente. La preuve vous semblez avoir appris des choses d'elle. Pour moi, non je cherche je regarde, mais je ne vois rien d'intéressant ni même de nouveau ou d'innovateur. Entre ses designs que je trouve tres peu inspirés et sa personnalité rébarbative, il n'y a rien d'inspirant pour moi ou pour toute personne que je vais coacher. J'ai dit le type son truc sur les réseaux c'est d'être drôle et d'envoyer les pics. Si il n'aime pas Maureen ou Edith Brou, je comprends qu'il ait posté un truc dans ce sens.

Mary
Cadre
Cadre
Messages : 17440
Enregistré le : lun. 14 nov. 2011 11:50

Re: Vos inspirations - critères de succès

Message par Mary »

Pour répondre à nos échanges via Insta suite au dernier live de suspect 95
Et ses fameux invités

- pour ma part, je ne connais pas Fabrice Sawegnon, et aimerait en savoir plus sur son parcours
- E Brou, elle a des qualités indéniables de réseautage ; mais elle n’est très clairement pas l’expert du digital qu’on veut nous fait croire... Si elle pouvait se créer un titre qui va mieux avec ce qu’elle fait, je lui lâcherai la grappe
S’il y a un titre qui correspond; dites moi je fais le lui suggérer
- Maureen de Nanawax : elle a un sens des affaires (ie chercher l’argent) qu’elle a réussi à bien développer. Je vais en parler plus longuement
Et je précise que moi elle ne m’inspire pas a cause de son caractère et d’autres choses...  mais elle bosse bien et je le lui reconnais.
Des goûts et des couleurs, on ne discute pas. Donc trouver ses vêtements sacs vilains jolis fabuleux, la n’est pas la question

Mary
Cadre
Cadre
Messages : 17440
Enregistré le : lun. 14 nov. 2011 11:50

Re: Vos inspirations - critères de succès

Message par Mary »

Le débat qu’on a me fait un peu pensé à des discussions que j’ai vues sur le clan Kardashian and co
Certains ont écrit sur le fait que certaines ont des qualités de femmes d’affaires qui peuvent inspirer, malgré leur personnalité sulfureuse

C’est discutable, mais il y avait un peu de vrai dans les qualités qui étaient citées



Pour en revenir à Maureen, on oublie son caractère, ses clashs, que ses produits sont perçus comme banals par certains par les grandes dames etc :
- Elle sait mettre en valeur ses tenues (c un peu le même style que Lili d’ailleurs; elles ont une belle plastique et savent mettre en valeur leurs créations)
- Bonne utilisation des réseaux sociaux pour convertir ses followers ; J’ai pour ma part suivi comment elle est passée de Facebook à Insta snap Insta stories et maintenant Tik Tok. Elle s’adapte facilement
- Elle a expliqué à différentes reprises qu’elle fait de la pub de manière indirecte sans que les gens ne s’en rendent compte
Du style porter dans une storie un vêtement qui se vend mal en boutique; le lendemain, le produit est out of stock parce que les gens viennent avec sa photo pour dire qu’ils veulent le même habit
- auto financement sans crédit sur tout son business
- lancer sa marque après avoir suscité l’envie ; elle va lancer sa ligne de produits de maison après avoir validé que les produits plaisent à la cible

Elle sait fructifier en argent ses dons avec des réalisations concrètes
Et elle a raconté son échec avec la salle de spectacle de Cotonou en achetant/ rénovant des apparts à Abidjan.

Sula
Cadre
Cadre
Messages : 14344
Enregistré le : mar. 8 nov. 2011 14:56

Re: Vos inspirations - critères de succès

Message par Sula »

Je vois ce qui peut paraître intéressant chez Maureen mais je reste sur.ma.position du, bof, elle était au bon endroit au bon moment et a su surfer la vague . Voilà la qualité que je lui reconnais, savoir flairer le bon filon, malheureusement ça ca ne peut pas s'expliquer dans un live parce que justement c'est inné. Je comprends que les gens soient admiratifs, mais nous qui ne le sommes pas ne sont pas d'emblée des haters. She just doesn't move our needles.

Je prends l'exemple de Lili Creation parce que c'est une jeune folle que je connais bien. Mais je ne savais pas du tout qu'elle avait une marque de vêtements... Elle a 7 magasins, 6 en Afrique (2 en CI) et 1 aux US. Do you know how much money you have to make to rent a spot in Buckhead, Atlanta? Et pourtant on a jamais entendu de buzz sur elle, bad ou good. A peine si les gens savent a quoi elle ressemblait jusqu'à récemment.

My point is Ayite Maureen's brand is intimately linked to herself, her personality, Nanawax = Her... et pour moi ce sont des marques avec lesquelles j'ai un peu plus de mal... (Apple est un peu dans ce genre... pas que je mets la jeune dame au niveau de Apple... Loll)

Et to be honest, quand tu vois ce qui se fait dans le monde Anglophone c'est difficile d'être impressionnée par une Maureen.

Sinon en termes de personnes sachant se positionner et vendre sa marque en termes de référence, je vais citer Loza Malheombo. Je ne comprends pas son esthétique mais elle vend clairement quelque chose que le monde recherche. Je trouve que Nanawax penses être plus important que ça n'est. En tous cas, c'est come ça qu'elle se vend sur les réseaux et apparemment ça marche.

Mary
Cadre
Cadre
Messages : 17440
Enregistré le : lun. 14 nov. 2011 11:50

Re: Vos inspirations - critères de succès

Message par Mary »

Oui on peut parler de sens de business inné chez Maureen
Mais est ce que ça enlève le « mérite » de hustler 🤷🏽‍♀️

J’aime bcp la discrétion et l’efficacité de Lili
Elle assure niveau marketing aussi ; j’étais fan de sa pièces de chez elle sur les photos
Mais en décembre dernier, je suis allée à sa boutique et j’ai déchanté. J’ai trouvé le rapport qualité prix de ses produits excessifs.. la qualité laisse à désirer pour le prix que c’est.
Ça m’a choqué d’autant plus que je sortais d’une boutique un peu no name (Maryvanne) ou les robes coûtent entre 25000 et 50000 avec une excellente qualité alors que chez Lili c était à partir de 50000 pour les moins chères...

En entrepreneur femme très efficace en produits, marketing, story telling,... j’aime bcp Sarah Diouf.
Elle y a vraiment longtemps qu elle est dans le game créatif la, depuis facile 20 ans. Donc elle a du recul, un réseau de ouf, bcp de skills, est humble et bosseuse

moniki
Cadre
Cadre
Messages : 12313
Enregistré le : mar. 8 nov. 2011 14:31

Re: Vos inspirations - critères de succès

Message par moniki »

Lili honnêtement je sais à peine qui c est.
Jamais accroché à un visuel.
Maureen devrait se faire suivre par un psy mais il y a clairement un niveau d acharnement et de mise en visibilité qui est réussi et fonctionne chez nous.
Parce que les gens vivent à caché
Et parce que bcp démarrent avec du love money (familiale ou cheriale) et n ont pas ce storytelling et n ont fait as la hargne/la grouillance de nanawax.

bichilla
Jeune Travailleur
Jeune Travailleur
Messages : 5272
Enregistré le : mer. 24 oct. 2012 09:46

Re: Vos inspirations - critères de succès

Message par bichilla »

J'aime bcp Sarah, sa vision sur l'Afrique est hyper inspirante. Elle ira loin, c'est une marathonnienne.

J'aime bcp Maureen parce que son modèle est "facilement" compréhensible et adaptable pour des gens qui sont en mode on se cherche dans le sens y a une translation directe ds son modèle économique : ce que tu sais faire fais-le le mieux possible sans compter sur les gens.

J'aime bcp la simplicité de Lili, son travail dans l'ombre, on s'identifie facilement à elle. C'est la seule par contre dont je n'aime pas les pièces mais je respecte énormément son hustle.

moniki
Cadre
Cadre
Messages : 12313
Enregistré le : mar. 8 nov. 2011 14:31

Re: Vos inspirations - critères de succès

Message par moniki »

Vraie question: Loza, sa marque de vêtement et accessoire ça marche?!! elle vend et tout?
c'est une vraie question parce que comme les entreprises oublient rarement leurs CA, bénéfices et autres.
parce que son storytelling est moins vocale que tongoro par exemple.

Je reste assez perplexe sur le fait de dire qu'une entreprise qui fait de l'argent suffit pas pour toi et que c'est surtout les valeurs ( je fais peut-être des approximations) Je crois que c'est Sula qui disait ça.
Mais, sur le fonds une entreprise qui fait du chiffre,croît, nourrit et permet à ses salariés de s'épanouir socialement et son PDG de trouver son "why" c'est pas ça le but de l'entreprise ? au sens capitaliste du terme.
ma question est peut-être Naïve hein.

Sula
Cadre
Cadre
Messages : 14344
Enregistré le : mar. 8 nov. 2011 14:56

Re: Vos inspirations - critères de succès

Message par Sula »

Sarah Diouf c'est la jeune dame de Diarra Blu, c'est ça?

Maryvanne, c'est celle qui est dans la galerie en face de Cash? Si c'est elle, je passe mon tour.

Lili, il y a des modèles phares. Perso, j'aime bien le modèle en question (pour la.petite histoire, j'étais à Carrefour ce matin et les tantines dont on parle - with money, chics, mais pas sur les réseaux sont rentrées dans le magasin et ont pris chacune une robe). Elle a sa clientèle c'est sûr.

Pour répondre à Moniki, non je ne dis pas que je ne veux pas d'une entreprise qui ne fait pas d'argent. Ça n'a pas de sens. Je dis que je ne trouve pas Maureen Ayité inspirante. C'est vraiment aussi simple que ça. Il faut plus que faire de l'argent pour que je te trouve inspirante.

Mary
Cadre
Cadre
Messages : 17440
Enregistré le : lun. 14 nov. 2011 11:50

Re: Vos inspirations - critères de succès

Message par Mary »

Sarah Diouf c Tongoro Studio

La créatrice de Diarrablu, c’est Diarra Bousso
Leur style a toutes les 2 se ressemblent pas mal

Loza a bien marché un moment, il y a 3-4 ans par la.. aujourd’hui je sais plus.
Mais en fait Moniki elle n’a pas besoin d’être vocale comme tu dis. Ces produits parlent pour elle, tellement ils sont spéciaux
Alors que des gens comme DiarraBlu et Tongoro ont besoin de raconter une histoire car leurs produits n’ont pas une identité si forte, dans le sens ou ça aurait très bien pu être des produits de marque occidentale du style Sézane and co

Répondre